Hans Hartung catalogue raisonné - l'œuvre peint et dessiné 1914 à 1944



introduction

recherches



biographie en 1943

En avril, à la suite de l’occupation du sud de la France, Hans Hartung prend la fuite en Espagne. Le 6 mai, il traverse la frontière au sud de Perpignan et se fait arrêter par la garde civile espagnole. Il est alors emprisonné pendant un mois et demi à Figueras sous le nom de Jean Gauthier (son nom de passage en Espagne), puis dans la prison franquiste de Gérone pour un mois et enfin au camp de Miranda Del Ebro, où il reste en captivité d’août à novembre. Déplacé au Maroc, il arrive le 17 novembre à Casablanca à bord du "Lépine". Il souhaite alors s’engager sous son véritable nom dans l’armée régulière française pour rejoindre l’Armée de Libération en Afrique du Nord. Cependant, en raison de sa nationalité allemande, il est renvoyé de force dans la Légion Etrangère. Incorporé comme engagé volontaire à Sidi bel Abbès le 8 décembre, il prend un « nom de guerre », Pierre Berton. Il n’est plus, comme en 1940, dans une compagnie de réfugiés mais auprès de vrais combattants.



Portrait de Jean Gauthier par un prisonnier, Miranda, 5 octobre 1943





1943



Huile - 4 #
Aquarelle, gouache - 2 #
Craie noire, crayon, pastel - 6 #






parcours

1914-1920
1914 - (7 pièces)

1915 - (6 pièces)

1916 - (4 pièces)

1917 - (8 pièces)

1918 - (4 pièces)

1919 - (2 pièces)

1920 - (21 pièces)

1921-1924
1921 - (13 pièces)

1922 - (206 pièces)

1923 - (105 pièces)

1924 - (54 pièces)

1925-1930
1925 - (91 pièces)

1926 - (100 pièces)

1927 - (102 pièces)

1928 - (57 pièces)

1929 - (54 pièces)

1930 - (53 pièces)

1931-1934
1931 - (39 pièces)

1932 - (135 pièces)

1933 - (63 pièces)

1934 - (36 pièces)

1935-1939
1935 - (182 pièces)

1936 - (85 pièces)

1937 - (97 pièces)

1938 - (210 pièces)

1939 - (81 pièces)

1940-1944
1940 - (206 pièces)

1941 - (96 pièces)

1942 - (108 pièces)

1943 - (11 pièces)

1944 - (1 pièce)

1943