Hans Hartung catalogue raisonné - l'œuvre peint et dessiné 1914 à 1944



introduction

recherches



biographie en 1935

Le couple est à Stockholm en janvier. Par manque d’argent et sans espoir de voir se réaliser l’exposition à la galerie Blomqvist à Oslo, Hans Hartung part à Berlin fin janvier. En février, Anna-Eva Bergman le rejoint après un bref passage à Oslo où elle tente de récupérer les toiles laissées en Espagne. Le couple vit à Berlin de février à octobre. De juin à septembre, Hartung suit les cours de Kurt Wehlte à la Vereinigten Staatsschulen für Freie und Angewandte Kunst (« écoles réunies d’art libre et appliqué »). Durant ce séjour à Berlin, il attire l’attention de la Gestapo. Sur les conseils de Grohmann et grâce à l’aide de Zervos, qui lui procure à Francfort début octobre une invitation qui lui vaut un sauf-conduit, Hartung décide de venir seul à Paris à la fin du mois. D’abord logé au 18 rue Goujon chez la mère de Bergman, il s’installe au 19 rue Daguerre fin octobre. Sa situation de peintre est difficile. Il participe aux Surindépendants en novembre.


Hartung, Berlin, 1935





1935



Huile - 12 #
Aquarelle, gouache - 14 #
Encre - 21 #
Craie noire, crayon, pastel - 135 #






parcours

1914-1920
1914 - (7 pièces)

1915 - (6 pièces)

1916 - (4 pièces)

1917 - (8 pièces)

1918 - (4 pièces)

1919 - (2 pièces)

1920 - (21 pièces)

1921-1924
1921 - (13 pièces)

1922 - (206 pièces)

1923 - (105 pièces)

1924 - (54 pièces)

1925-1930
1925 - (91 pièces)

1926 - (100 pièces)

1927 - (102 pièces)

1928 - (57 pièces)

1929 - (54 pièces)

1930 - (53 pièces)

1931-1934
1931 - (39 pièces)

1932 - (135 pièces)

1933 - (63 pièces)

1934 - (36 pièces)

1935-1939
1935 - (182 pièces)

1936 - (85 pièces)

1937 - (97 pièces)

1938 - (210 pièces)

1939 - (81 pièces)

1940-1944
1940 - (206 pièces)

1941 - (96 pièces)

1942 - (108 pièces)

1943 - (11 pièces)

1944 - (1 pièce)

1935